fbpx

0%

MON ABONNEMENT
Pédagogie

Pourquoi les jeux sont-ils tous éducatifs?

14 mai 2019

Je reviens d’une conférence pour les parents tenue par Adélaïde Lefèvre (Psychologue) et Eugénie Pettigrew-Leydier (Orthopédagogue) au lycée français de Manille à ce sujet.

J’aimerais vous partager aujourd’hui ce que j’ai appris !!

Tout d’abord, comme nous avions pu en discuter lors de mon interview avec Adélaïde (le 29 février dernier). Nous savons qu’il existe plusieurs types de jeux, auxquels l’enfant joue en fonction des étapes de son développement.

Les premiers jeux que l’enfant appréhende, entre 0 et 3 ans, sont appelés « sensori-moteurs » ; parce que l’enfant fait tout d’abord appel à ses sens (comme le toucher, le goût, la vue..) pour découvrir, observer et s’amuser avec le monde qui l’entoure.

Ensuite l’enfant se met à jouer à des jeux de type « symbolique » entre 3 et 5 ans. Il développe son imagination, il se crée des histoires, il s’invente des situations « comme si… » ; qui lui permettent sans s’en rendre compte, d’appréhender et de s’adapter au monde.

A partir de 5 ans, s’ajoutent alors les jeux dit « de société », qui s’établissent autour de règles du jeu. Ce sont ceux-là qui sont souvent considérés comme « éducatifs », alors que tous les jeux le sont à leur manière…

board games and board games

Quelles sont les fonctions qu’un enfant développent grâce aux jeux souvent appelés « éducatifs »?

 

1. Les fonctions « psycho-affectives »:

 

L’enfant peut expérimenter dans le jeu : la peur de perdre, la frustration, découvrir la compétition et le sentiment de ne pas tout contrôler (notamment lorsqu’il perd !). Il met également en jeu sa confiance en soi. L’enfant apprend donc tous ces éléments sans s’en rendre compte…
Lorsque l’enfant joue, il est plus ouvert et plus disponible aux apprentissages, car il ne les considère pas comme tels…
Avec les jeux de société, se développent également naturellement les capacités de percevoir, de prêter attention, de mémoriser, de raisonner, de s’exprimer.
L’enfant développe donc sa syntaxe, sa grammaire, son vocabulaire… Il apprend aussi exprimer ses idées, à suivre des règles, à faire preuve d’empathie.

Regardez au Times’ Up, comme l’enfant doit réfléchir, trouver le bon vocabulaire et le formuler correctement pour expliquer le mot qu’il doit nous faire deviner !

 

Petite aparté, attention à ne pas confondre « Jeux » et « jeux vidéos » !

 

video games kid screen tablet

 

Les jeux vidéo poussent davantage l’enfant vers l’isolement que les jeux de société. Le temps qu’il passe devant les écrans se fait au détriment du temps passé avec les autres.
Il est difficile d’y mettre fin, et il ne développe pas autant et de la même manière l’imagination des enfants !
On l’a bien souvent entendu, mais voici une vidéo très bien faite sur l’incidence des écrans sur le langage…
Les fonctions orale et auditive développent l’esprit critique, interrogent l’enfant, lui demandent plus d’efforts que la fonction visuelle.

Voici un très bon exemple donné dans la vidéo :
Lorsqu’on voit une pomme, c’est une affirmation, c’est appréhendable immédiatement. Alors que si on nomme à l’oral une « pomme » ; cela demande plus d’efforts de comprendre le mot, de se créer une représentation dans son imagination. Et cela fait donc davantage développer les fonctions cognitives de l’enfant.

En conclusion, cette vidéo nous explique que la sur-exposition aux écrans entraine les enfants à sur-développer l’utilisation de leurs fonctions visuelles mais à sous-développer l’utilisation de leurs fonctions auditives. Celles-ci sont pourtant nécessaires pour développer la symbolique, l’imagination, pour être capable d’extrapoler…
Il ne faut donc pas avoir peur des écrans et des nouvelles technologies mais plutôt de l’utilisation que l’on en fait.

 

2. Les « fonctions exécutives » de l’enfant:

 

D’autre part, les jeux de société (et pas seulement les jeux éducatifs) développent naturellement les fonctions transversales, comme savoir planifier et organiser, développer sa mémoire à court terme, développer son attention et sa concentration, apprendre à réguler ses émotions.
Des fonctions essentielles pour l’école et plus tard en entreprise!

 

3. La « motricité fine » de l’enfant:

 

Les jeux de société accroient la motricité fine des enfants, la dextérité de leurs doigts, de leurs gestes. Lorsque des activités manuelles ou des activités créatives sont impliquées comme le découpage, le collage, la construction, mais aussi grâce à l’utilisation et manipulation de cartes par exemple.

 

Quelle posture doit-on adopter en tant que parent ? lors d’un jeu à la maison avec ses enfants?

 

On voyait dans mon interview précédente avec Adélaïde, que nous n’étions pas toujours enclin à jouer avec nos enfants. Cela peut être en effet lié aux souvenirs que nous avons petits. Nous pouvons avoir tendance à reproduire ce que nous avons vécu enfants. Nous pouvons manquer de motivation ou de patience.

Mais un jeu ne doit pas nécessairement être long, et il peut être un plaisir partagé si nous n’y allons pas à reculons et que ce jeu nous plait et nous divertit aussi.
Cela reste le meilleur moyen de partager des moments de joie et de détente, de créer des souvenirs ensemble, de lâcher-prise et de se mettre à leur niveau.

Créer un petit rituel du soir ou du weekend, permet de renforcer la cohésion familiale, de créer du lien, de communiquer ensemble.
A la maison, il est également bon d’alterner des jeux dirigés (comme les jeux de société) avec les jeux libres (lego, playmobil, …) puisque tous vont permettre une éducation, un apprentissage différent chez l’enfant.

Cependant, pour que l’apprentissage naturel par le jeu se fasse… lorsque nous jouons avec nos enfants: nous devons les laisser essayer et faire des erreurs… les laisser perdre et ne pas « faire » à leur place.
Dans cette vidéo sur « Jouer pour apprendre de ses erreurs », Sophie Marinopoulos, psychologue en soutien à la parentalité, explique très clairement  qu’apprendre à perdre et à contrôler ses émotions font partie intégrante de la construction de l’enfant. Les parents peuvent jouer avec eux, être là pour leur parler, leur expliquer, les écouter… Mais c’est important que l’enfant passe par l’erreur, « l’échec », qu’il l’expérimente par lui-même… Cela contribuera à sa réussite plus tard !

 

Pensez à TOUT UN PETIT MONDE…

Pour vous amuser autant que vos enfants, en partant à la découverte de nouveaux pays, à travers des jeux et activités variant chaque mois !

Sous forme d’abonnement mensuel, vous pouvez accéder en ligne chaque mois à un kit numérique imprimable ; qui permettra à vos enfants de développer naturellement leurs fonctions cognitives, leurs fonctions sensorielles, leur motricité fine et leurs fonctions psycho-affectives ! Et dans la bonne humeur !

Alors amusez-vous bien en famille !

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de